Les thés blancs

De jeunes feuilles sont cueillies avec les bourgeons, puis séchées au soleil et enfin à l'ombre (ou encore torréfiées à la vapeur). La différence avec le thé vert consiste donc en l'absence de flétrissage, de torréfaction et de roulage. Les feuilles de thé blanc conservent donc beaucoup de propriétés des feuilles fraîches du thé. Elles ont également une densité très faible, par rapport à des feuilles roulées ou, à l'extrême, à du thé compressé.

Contrairement aux idées reçues, le thé blanc est très légèrement oxydé, du fait de l'absence d'un processus de cuisson quelconque qui tuerait l'enzyme responsable de cette oxydation. Comme ce thé est très peu manipulé, (pas de roulage) cette oxydation a lieu seulement en surface.

Le thé blanc WHITE MONKEY vient du district des 7 montagnes de la province du Jianxi.

Le thé blanc YIN ZHEN YU YA CHA et le PAI MU TAN (BAI MU DAN) viennent de la province du Fujian.


Version mobile