Histoires de thés

Le maté, une boisson traditionnelle

calebasse avec maté

Le maté, appelé aussi « yerba maté » ou encore chimarrão, est une boisson traditionnelle sud-américaine qui intrigue bien souvent par son origine, son goût et son histoire. Tout dans le maté appelle en effet à l’exotisme et à l’évasion.

Qu’est-ce que le maté ?

Tout d’abord, ce « thé » à nul autre pareil provient d’un arbre singulier : l’Ilex Paraguensis. Ses feuilles si caractéristiques sont donc bien différentes de celles du Camellia Sinensis, le classique arbre à thé. De là lui vient un goût très typé et reconnaissable entre mille, mais également de nombreuses vertus.

 

Ainsi, le maté ne laisse personne indifférent et est parfois même préféré au café ou encore au thé que nous buvons habituellement. Cette boisson traditionnelle surprend et déroute les sens, pour le plus grand bonheur de ses amateurs ! Son originalité et ses nombreux bienfaits lui ont, de fait, attiré les faveurs du plus grand nombre. Aujourd’hui, il fait d’ailleurs partie des boissons les plus consommées au monde, et ce n’est pas un hasard !

 

Et vous, vous laisseriez-vous tenter par une petite calebasse de maté ? Si vous souhaitez tout savoir sur cette boisson millénaire et sa préparation si particulière, mettez de l’eau à chauffer et plongez sans attendre dans cet article !


Le maté, une boisson d’origine amérindienne aux multiples vertus

 

Comme nous l’avons vu, le maté est une boisson traditionnelle dans plusieurs pays d’Amérique latine. Originellement, il se récoltait en Uruguay, au Chili, en Argentine ou encore au Paraguay et au Brésil. Mais au début du XVIème, il dépassa largement ses frontières initiales et conquit le cœur des européens. En effet, suite à de nombreux écrits d’explorateurs louant les vertus d’une mystérieuse boisson locale préparée à base de plantes, les colons en rapportèrent chez eux. Le maté fit alors florès sur le vieux continent, transportant avec lui des saveurs nouvelles et des accents d’inconnu.

 

raoni valdelice veronEn effet, depuis ses origines, le maté est bien plus qu’une simple boisson aux différents bienfaits. Il est intrinsèquement culturel. Cultivé tout d’abord par les Guaranis, un peuple amérindien bien souvent maltraité par les vents de l’Histoire, il s’érige aujourd’hui comme un symbole. Sa consommation étant une coutume ancestrale extrêmement forte, elle représente la lutte continuelle de ces peuples autochtones pour la sauvegarde de la Nature et de leurs modes de vie.

Consommer du maté c’est ainsi s’inscrire dans une tradition millénaire. Dès lors, il peut être intéressant d’en découvrir davantage sur ses origines et sur cette culture qui véhicule des valeurs de respect de l’autre et de l’environnement. À ce titre, notons que le principal danger pesant sur le maté à l’heure actuelle est la déforestation. Ce n’est toutefois pas l’objet de cet article, mais nous ne pouvons que vous encourager à pousser plus loin les investigations sur ce sujet passionnant ! N’hésitez pas à débuter vos recherches par le nom de la porte-parole des Guarani : Valdelice Veron.


La dégustation du maté suit des règles ancestrales

 

calebasse matéEn tant que véritable marqueur culturel, il n’est pas rare de voir, dans les pays consommant le plus de yerba maté, des locaux déambuler dans les rues avec leur calebasse et leur « bombilla » (sorte de petite paille, un peu épaisse). En les adoptant, ces accessoires très facilement reconnaissables confèreront ainsi à votre pause thé une identité singulière. Grâce à une préparation soignée et une dégustation originale, cette boisson saura donc vous surprendre. En effet, sa force et son goût prononcé sont inhabituels et tout à fait délicieux. Vous pourrez également intriguer et attirer la curiosité des néophytes !

 

 

 

 

 


La calebasse et la bombilla pour une boisson traditionnelle

 

bombilla matéSelon la coutume, le maté se consomme en infusion dans une calebasse avec une paille filtrante la plupart du temps en métal, appelée bombilla, pour éviter d’avaler les feuilles.

Les feuilles de yerba maté sont séchées, hachées puis infusées dans l’eau chaude ou du lait bouillant.

Il faut compter environ 5 grammes de feuilles séchées pour un litre d’eau ou de lait.

Le maté peut se boire tout autant chaud que froid. L’idéal bien entendu est d’essayer les deux et de choisir ce qui vous convient le mieux !
Les calebasses, traditionnellement fabriquées en bois ou creusées dans des courges, sont de nos jours essentiellement vendues en métal ou en silicone.

Petite astuce ! Si vous voulez boire du maté comme un véritable expert, évitez de remuer votre paille dans la calebasse. En effet, de l’avis des connaisseurs, le maté ne se mélange pas ! Ainsi, une fois les feuilles tombées au fond de la calebasse, on ne touche plus !


Le maté est un précieux allié santé

 

Il est de coutume de conférer des propriétés antioxydantes au maté, grâce à la présence de polyphénols dans ses feuilles. Il comporte également des propriétés amincissantes liées à son pouvoir diurétique et rassasiant, ainsi qu’un potentiel énergisant supérieur à celui du thé.

En effet, la yerba maté est dotée d’une forte concentration en caféine, matéine et théobromine, trois stimulants reconnus. Elle est donc une boisson idéale à consommer le matin pour commencer sa journée sur les chapeaux de roues. Elle peut également apporter un vrai coup de boost pour combattre les états de fatigue mentale ou physique passagers au cours de la journée. Attention toutefois, comportant un taux de caféine semblable au café lui-même, il ne faut pas abuser de sa consommation !

 

football matéDétox, amincissante et énergisante… le maté est donc une boisson aux multiples bienfaits. Mais ses vertus ne s’arrêtent pas là ! En effet, en agissant contre l’accumulation d’acide lactique dans l’organisme, il permet de réduire la fatigue musculaire et l’apparition de crampes. Il peut également dynamiser la métabolisation des glucides, permettant ainsi au corps d’optimiser l’utilisation de son énergie. Vous gagnez donc en endurance! Enfin, grâce à ses propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires, il favorise la récupération et la réparation musculaire après l’effort. Véritable allié des sportifs, le maté a d’ailleurs déjà séduit les plus grandes stars du football, telles que Lionel Messi et Antoine Griezmann.


Une déclinaison de parfums et de saveurs à l’heure du thé

 

Tout comme le thé, le maté peut aussi se décliner en une multitude de saveurs et d’arômes.

Pour pallier la légère amertume qu’il peut parfois développer, beaucoup de recettes ont été créées, le mariant avec d’autres plantes. Il peut donc aujourd’hui satisfaire le plus grand nombre d’amateurs.

 

Chez Thé-Passion, vous trouverez par exemple, en plus du maté nature, du maté aromatisé à l’Orange ou encore au Citron dans la catégorie dédiée au Maté du Brésil ! Pour les plus aventureux, nous proposons depuis peu une recette plus élaborée, comportant notamment de l’ananas, de la mangue, et des fleurs de souci (Maté Perle de l’Amazone). Un véritable voyage des sens ! Nous, on en raffole ! Cette recette peut être une excellente idée pour une première découverte du maté. Elle sera en effet plus facile à aborder pour les néophytes grâce à sa saveur très parfumée !

 

Le maté parfumé est donc une alternative très intéressante si vous souhaitez déguster une boisson délicate, sans ajout de sucre ni d’édulcorants. Vous ne conserverez que les effets positifs sur votre santé !


Boire du maté est un moment de partage et de détente

 

L’on raconte que les gardiens de troupeaux sud-américains, les Gauchos, se réunissaient, s’asseyaient en cercle et se partageaient une bombilla. Ils se passaient la Calebasse dans le sens contraire des aiguilles d’une montre… Afin, disait-on, que le temps passe moins vite.

Vous verrez que l’Histoire se répète sans cesse ! En effet, il est difficile de ne pas convertir vos convives à cette boisson millénaire, et d’en partager les bienfaits autour d’une jolie Calebasse !

thé-passion maté

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *