Histoires de thés

D’où vient le thé ?

On parle souvent du thé, du thé noir, du thé vert et  d’autres caractéristiques, mais au final :

 D’où vient le thé ?

Malgré ce que l’on pourrait parfois penser, tous les thés viennent du même arbuste, le fameux Théier dit Camellia Sinensis !

camellia sinensis

camellia sinensis

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Camellia Sinensis est donc un arbuste de la famille des théacées.

Nous connaissons la plante « Camellia » et le thé qui a vu son apparition en Extrême-Orient sur un territoire appelé maintenant la Chine !

Aujourd’hui, le « Camellia Sinensis »  signifie littéralement Camellia Chinois.

Selon les textes, tout a débuté avec les arbustes sauvages que les montagnards utilisaient déjà pour créer leurs infusions et ont transmis son utilisation plus largement au peuple Chinois. Il s’agit donc bien d’une plante millénaire chargée d’Histoire.

Pour l’anecdote, le nom du thé (« chá ») est apparu au 8ème siècle sous la dynastie des Tang.

Le théier et sa dénomination en occident n’apparaissent que vers 1700, sous le nom de Thea Japonense, décrit par un médecin Allemand.

Théier

Théier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Selon Wikipédia, en 1753, un botaniste le renomma Thea Sinensis. Il fut une fois de plus renommé en Camellia Sinensis, respectant plus précisément les règles de nomenclature botaniques.

Les caractéristiques du Théier :

D’une taille pouvant aller jusqu’à 20 mètres de haut et plus de 30 m pour certains spécimens sauvages, sa taille est souvent restreintes dans les cultures.

Pour des raisons pratiques, la taille des théières permet de limiter leur hauteurà 1m/1,20m afin de constituer des » tables à thé » dont la faible hauteur favorise une cueillette ergonomique et plus productives pour les cueilleuses.

Comme son lieu d’origine, le Théier s’épanouit plus particulièrement en moyenne altitude,

600 à 2000m, dans un climat chaud et humide (tropical/subtropical).

plantation de thé en Chine

plantation de thé en Chine

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour faire suite à notre précédent article (que vous trouverez ici), il existe un théier se situant à Pu’er vieux de plus de 1800 ans. Vous trouverez d’ailleurs sur notre site plusieurs Thés Pu-Erh, comme notre fameux Gam Fei Cha !

En terme visuel, le Théier dispose de jolies feuilles persistantes vertes allongées, comprises entre 5 et 20cm de long, pour 3 à 8 cm de large, très reconnaissables par leur épaisseur.

Le Théier nous gratifie de petites fleurs pouvant être blanches ou jaunes, de 2 à 5cm de diamètre, avec des nuances plus ou moins clairs selon les espèces et l’ensoleillement donc dispose l’arbuste.

fleur de théier

fleur de théier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La différence entre les différents thés n’est donc pas dûe à différentes plantes, mais bien  de procédés de fabrication (oxydation, périodes de récolte…). Néanmoins il existe différentes variétés et espèces de Camellia donnant lieu à des types de thés plus particuliers, donnant souvent lieux à des thés dits de « Grands Crus »recherchés pour   leur rareté et leur qualité exceptionnelle.

Aujourd’hui, nous trouvons des théiers sauvages principalement en Asie (Chine, Thaïlande,Birmanie…), mais il est cultivé dans de nombreux pays et continents. Il est aussi possible de le cultiver chez soi facilement !

Côté culture, les arbustes sont taillés afin de faciliter les récoltes des feuilles, c’est-à-dire qu’ils sont maintenu à une taille facilitant les récoltes à la main. Ce procédé facilite aussi les jeunes pousses de branches, donnant des thés de meilleure qualité (à noter que l’on commence à récolter les feuilles de thé qu’après 3 ans de vie de l’arbuste).

Feuilles de camélia sinensis

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Thé étant une plante très particulière et sujet à divers niveaux de qualité. Pour les bons et les meilleures thé,  la récolte à la main est essentiellement utilisée. Comme pour les meilleurs vins de cteaux^dans nos meilleures vignobles de France.

Par exemple, pour obtenir du thé blanc, on récolte uniquement des très jeunes feuilles et des bourgeons non ouverts, ce que le travail de machines de récoltes ne permettrait pas.

Vous trouverez sur notre boutique plusieurs thé blancs, notamment le yin Zhen Silver, juste ici !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *